Skip navigation

Au printemps dernier, avec le soutien de la Ville de Strasbourg, de la DRAC Alsace et du Conseil Général du Bas-Rhin, l’association Sinoccygen invitait des artistes occidentaux et chinois à participer ensemble à un grand concours international. Il s’agissait pour elle de poursuivre une action de promotion de l’art, de lancer des ponts au-dessus des différences culturelles et de nourrir des échanges ébauchés depuis quelques années. Dix artistes chinois et dix artistes européens furent ainsi sélectionnés par un jury, pour des œuvres réalisées sur support papier. En septembre 2011, Pékin sera la première ville, avant Paris puis Strasbourg, à accueillir l’exposition des lauréats de ce premier concours Sinoccygen.

Au même moment, la capitale de la Chine accueillera un second événement, organisé conjointement par l’association Sinoccygen et par la Fondation Développement de la culture à Pékin. Il s’agit d’une exposition en duo, intitulée Dialogue entre maîtres chinois et français. Elle met en scène la rencontre entre l’artiste strasbourgeois Germain Roesz et l’un des plus célèbre artistes chinois, Monsieur Du Dakai. Ce sera la première fois qu’un artiste strasbourgeois et un artiste chinois exposeront ensemble, dans un même lieu, à Pékin.

Née du désir de l’échange et de la confrontation, l’association Sinoccygen œuvre très efficacement pour le rapprochement des cultures et des arts et pour des projets communs de formation. Elle contribue de la sorte à la meilleure connaissance mutuelle des peuples français, européens et chinois.

Cette orientation généreuse s’accompagne d’une grande attention portée à la qualité artistique des œuvres qu’elle permet de découvrir ou dont elle suscite la création. Les deux perspectives sont en effet complémentaires : le dialogue entre personnes appartenant à des cultures différentes, à des histoires variées, à des sphères symboliques multiples requiert des supports capables d’exprimer à la fois toute cette diversité et tout l’intérêt de chacune des contributions. Ce sont des invitations que chacun adresse ainsi à l’autre, des propositions de dons réciproques, c’est pourquoi chacun souhaite que les objets envoyés et reçus, que les œuvres offertes et accueillies expriment au mieux les spécificités et la puissance créative de tous les partenaires du dialogue.

La ville de Strasbourg soutient fortement l’association internationale Sinoccygen et souhaite, avec elle, que se développent encore les échanges culturels et artistiques entre Pékin, capitale de la Chine, et Strasbourg, capitale européenne.

Daniel Payot

Maire adjoint chargé de la culture

Les lauréats français du concours:

• Renaud Allirand •  Camille Bonnefoi •  Charlotte Cornation •  Ute Dreher
•  Alain Eschenlauer • Marie-Anne Franqueville • Jingxin Geng  • Ann Loubert
 • Clementine  Martinez • Yves Schrepfer

Les lauréats chinois du concours:

• HE weiming何伟明 • LIN Jianzhang林坚璋 •  HONG Huizhen洪慧镇 • MA Wen马文

• WANG Dezhong王德仲 • WU Daxin吴达新 • XUE Junning薛军宁 • YUAN Jia袁佳

• ZHAO Fei赵飞 • LI Jiashun 李家顺

Le Département du Bas-Rhin regroupe 1 200 000 français sur un territoire, l’Alsace, qui est frontalier avec l’Allemagne. Aussi, par rapport au territoire chinois et à sa population, le Département du Bas-Rhin peut apparaître comme un partenaire très modeste, pourtant, le Département du Bas-Rhin est riche d’un formidable patrimoine culturel, la cathédrale de Strasbourg, la bibliothèque humaniste de Sélestat  et de bien d’autres merveilles nées du génie inventif de l’homme. Ce patrimoine a généré une tradition artistique et artisanale forte, par exemple, le Bas-Rhin abrite une des seules écoles de facteurs d’orgues d’Europe et à Strasbourg, la ville principale, se trouve la plus grande école des arts décoratifs de France. Aussi, l’initiative de l’association Sinoccygen de mettre en place une série d’expositions en Chine et en France,  mettant en avant la production d’artistes résidant dans le Bas-Rhin et en Chine a été reçue un accueil favorable de la  part des élus du Département et des artistes. Nous espérons que ce premier partenariat connaîtra un succès public important et que nous sommes à l’aube d’une série d’échanges culturels et économiques dont l’éclat rejaillira sur les artistes de Chine et du Bas-Rhin.
Nicolas CHABROL
Conseiller au Service du Développement Artistique
Conseil Général du Bas-Rhin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :